Troisième jour d’installation sur place

Inauguration de la classe informatique (kabinetit te informatikës) avec 20 enfants, le directeur de l’éducation de la ville, le secrétaire de l’éducation de la région, une juriste et des professeurs
– C’est la seule école primaire de la région à avoir autant d’ordinateurs et internet
– Publication d’un article dans le journal Kosova Sot (du coup on m’a reconnu dans la rue)
– On m’offre à boire et à manger dans les restaurants et bars pour me remercier
– Des gens ont entendu qu’il y a un Français en ville, ils viennent pour me rencontrer et discuter en Français approximatif, en Anglais et en Albanais
– Rencontre du président de la fédération de volleyball et coach de l’équipe nationale pour parler de la reconnaissance du Kosovo par les fédérations sportives françaises et internationales
– Longue discussion avec le directeur d’un lycée au sujet de l’apprentissage des langues étrangères, des échanges scolaires France – Kosovo, des méthodes d’enseignement en France pour s’en inspirer chez eux

En gros, je suis chaleureusement et sincèrement remercié par beaucoup de gens, on me présente des notoriétés locales et on me demande mon avis sur tout (ça fait un peu Sarkozy en déplacement officiel). C’est étrange et déstabilisant mais on prend rapidement conscience qu’un geste assez simple peut considérablement aider des gens et que cette action a un fort impact sur la mentalité d’une population.

Néanmoins les besoins ne sont pas uniques et il va falloir poursuivre ce genre de projets pour répondre aux incroyables manques de moyens dans ce nouveau petit pays.

Ce contenu a été publié dans Sur place, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.